mercredi 14 mars 2012

La Sérénade op 30 d'Albert Roussel




Debussy avait choisi une formation inédite pour sa deuxième sonate, l'alliance flûte, alto et harpe.

Cette alliance de timbres et d'attaques du son n'eut pas de postérité avant une cinquantaine d'années, si on excepte un trio de Bax l'année suivante, et deux œuvres de Jolivet dans les années 40 (la Petite suite et Pastorales de Noël). Sans doute par absence de trio constitué. Car quand le flûtiste René Le Roy, créateur de l’œuvre, eut l'idée d'y adjoindre deux cordes, le violon et le violoncelle, et de monter le " Quintette Instrumental de Paris " en 1922, les compositeurs se mirent à écrire pour celui-ci.
Albert Roussel dès 1925 leur écrira une Sérénade, son opus 30. Vous allez me dire: "Encore une sérénade!". Oui, je suis du soir...

Dédiée à son commanditaire, René Le Roy, elle fut créée le dimanche 15 octobre 1925 lors d'un concert hommage à Roussel, où fut également donnée sa deuxième sonate pour piano et violon.
Forme classique, trois mouvements, avec un adagio au centre. Sublime.
La flûte, instrument favori du compositeur, y a un rôle important, la mélodie lui étant souvent confiée.
Le "Quintette Instrumental de Paris" devenu le "Quintette Instrumental Jamet" l'enregistrera en 1946, avec Gaston Crunelle à la flûte. On le trouve réédité chez Timpani.
L'enregistrement proposé ici provient du même disque Discophiles  Français de 1955 que le billet précédent, avec le Divertissement.
Les interprètes en sont: le trio Pasquier, admirés de Roussel et dédicataires de son Trio,  le flûtiste Jean Pierre Rampal, et la harpiste Lily Laskine, dédicataire de son Impromptu.

La sérénade pour flûte, harpe, violon, alto et violoncelle, op 30, en flac

La sérénade pour flûte, harpe, violon, alto et violoncelle, op 30, en mp3

2 commentaires:

  1. Un grand merci pour cet enregistrement splendide!

    René
    www.renegagnaux.ch

    RépondreSupprimer
  2. Superbe ! Merci à toi ! Bises. SAB

    RépondreSupprimer